Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partage d'Evangile

Voir et témoigner

19 Janvier 2011 , Rédigé par sr Elisabeth Publié dans #La Parole - source d'espérance

 

 

L'évangile du 2ème dimanche (Jn 1,29-34) nous parle surtout de Jean. Et à son propos, il est essentiellement question de voir et de rendre témoignage. Pas seulement voir et raconter ce qu'on a vu mais voir et prendre position par rapport à la réalité perçue.

Jean-Baptiste voit... le verbe voir lui est attribué 4 fois en ce court passage. Il voit Jésus et il voit l'Esprit. Et à cet Esprit, il reconnait en Jésus l'Agneau de Dieu.

Voir est étroitement lié à la conversion, qui est l'objectif du baptême de Jean. St Matthieu, reprenant le prophète Isaïe nous dit (13,15) : « ils se sont bouché les oreilles, ils ont fermé les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n'entendent, que leur esprit ne comprenne, qu'ils ne se convertissent et que je ne les guérisse »

Voir -> comprendre -> se convertir -> se laisser guérir... C'est sur ce chemin de vie spirituelle que Jean-Baptiste nous invite.

Lorsque, dans sa prison, il aura quelque doute sur Jésus et qu'il enverra ses disciples pour l'interroger, (Mt 11,2-6), Jésus leur répondra: « allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez; »

Voir implique que l'on entre en relation avec la réalité perçue, que l'on se situe personnellement face à elle. Deux possibilités: accueillir ou refuser. Là est notre liberté, et c'est sans doute la raison pour laquelle, parmi les miracles de Jésus, les évangélistes ont pointé notamment la guérison des aveugles.

Jean-Baptiste rend témoignage.

Témoigner, c'est attester la réalité d'un fait. C'est un terme fort, juridique qui exprime un engagement de sa parole et donc de sa personne. Par 2 fois, Jean-Baptiste précise qu'il ne connaissait pas Jésus. Dans la Bible, connaître signifie entrer en relation existentielle. Jean ne pouvait pas connaître ainsi Jésus sans l'intervention de l'Esprit qui lui révèle à la fois qui est Jésus, l'Elu de Dieu, et lui-même, un témoin qui ira jusqu'à donner sa vie par fidélité à la conviction intérieure née de cette rencontre au désert. Parce qu'il a vu, il se sait chargé de la mission de témoigner...

Et nous?

Notre foi est fondée sur le témoignage des apôtres, témoins oculaires de la vie de Jésus, de sa mort et de sa résurrection. L'Evangile, la prédication apostolique sont le témoignage de ceux qui, remplis de l'Esprit-Saint à la Pentecôte, ont reconnu et attesté que l'homme Jésus qui a sillonné les routes de Galilée, que les autorités ont condamné au supplice de la croix, Dieu l'a ressuscité. (Ac 2,22-36)

Nous ne pouvons pas témoigner de ce que nous avons vu de nos yeux à propos de la vie Jésus... mais Jésus a eu soin de constituer les siens en Eglise, en communauté de croyants, leur promettant Sa présence au milieu d'eux. La liturgie, les sacrements, l'Ecriture, la communauté... autant de lieux privilégiés de rencontres avec le Christ, par lesquelles se forgent en nous des convictions. Et nous pouvons dire avec st Paul: « nous croyons, c'est pourquoi nous parlons... » (2 Co 4,13)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article