Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partage d'Evangile

Va d'abord te réconcilier avec ton frère

16 Avril 2014 , Rédigé par sr Thérèse-Marie Publié dans #La Parole - source d'espérance

Nous voici au seuil du triduum pascal, le sommet de l’année liturgique. Nous sommes invités à y entrer par le porche de la réconciliation. Partout s'organise des célébrations du sacrement de réconciliation. Dans les communautés de vie, c'est aussi le moment d'une réconciliation communautaire, d'un pardon, d'un merci entre frères et soeurs.

On peut s’étonner de cela, en se disant, mais l’heure est à la contemplation de l’œuvre de Dieu, de la Passion de Jésus. Alors pourquoi maintenant se tourner les uns vers les autres ?

Je crois qu’il n’y a qu’une réponse à cela, enfin, disons, il y en a une essentielle à mes yeux. La voici : si nous contemplons Dieu, si nous nous tournons vers lui, tel qu’il se révèle en Jésus, tel que Jésus nous le révèle : Trinité d’amour, nous sommes immanquablement ramenées à la contemplation de l’humanité au cœur de notre Dieu.La réconciliation fraternelle clarifie le regard.

Dieu est Trinité et au milieu de la Trinité il n’y a pas Dieu. Au cœur de notre Dieu, au centre de son attention, il n’y a pas Dieu, mais sa création, l’humanité. Au cœur du mystère de la Passion de Jésus, visage de la Passion de la Trinité, il n’y a pas Dieu, mais l’humanité.

Si nous contemplons Dieu, par le biais des évangiles tout spécialement, nous sommes invités, pressés, d’entrer dans son regard, dans son amour. Et son souci, son amour, sa gloire, c’est l’homme vivant.

Jésus se donne par amour : amour du Père et amour de ses frères et sœurs, c’est tout un.

Aussi tandis que nous voulons nous laisser renouveler par son amour, en ces célébrations du mystère pascal, tandis que nous voulons renaître à sa vie, nous découvrons, que nous ne le pouvons sans renaître en même temps à notre humanité, à notre fraternité.  

Nos relations humaines deviennent comme les lunettes qui nous permettent de découvrir le visage de Dieu.

Entrer dans le triduum par une telle réconciliation reçoit ainsi tout son sens.

Nous partageons la passion de Jésus, en cherchant à bâtir toujours davantage la fraternité, en nous épaulant les uns les autres, sur le chemin de la vie, sur le chemin de la Pâque. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article