Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partage d'Evangile

Saint Grégoire le Grand

3 Septembre 2011 , Rédigé par sr Marie-Jean Publié dans #Témoins d'espérance

méditation pour le 3 septembre 2011

 

2 Co 4, 1-2, 5-7 ; Ps 95, 1-2.2-3.7-8.10 ; Lc 22, 24-30

 

« Chantez au Seigneur un chant nouveau !

Chantez au Seigneur, terre entière,… et bénissez son nom ! »

 

Celui que nous fêtons en ce jour, Grégoire le Grand, est cher aux bénédictins pour la vie de Saint Benoît qu’il raconte dans le deuxième livre des Dialogues.

L’écrit de Grégoire en est d’ailleurs la plus ancienne source.

Pour honorer la mémoire de ce Saint, le lectionnaire bénédictin propose un Evangile où il est question de querelles entre les disciples.

En effet, dit l’évangéliste Luc, « ils en arrivèrent à se quereller sur celui d’entre eux qui leur semblait le plus grand »

Pour bien comprendre la portée de cet Evangile, il est éclairant d’en expliciter le contexte.

En fait, cette altercation entre les disciples suit directement l’annonce de la trahison de Judas.

Au cours du dernier repas, Jésus déclarait à ses disciples : « la main de celui qui me livre se sert à cette table avec moi » et, plus loin, « ils se mirent à se demander les uns aux autres lequel d’entre eux allait faire cela »

C’est dans ce contexte que notre Evangile acquiert un sens.

Dans une atmosphère tout empreinte de trahison, d’épreuves et de souffrances de leur Maître, les disciples se disputent la grandeur.

Et, plus précisément, c’est d’une grandeur tout humaine qu’il s’agit.

En guise de réponse, Jésus leur découvre un autre chemin, leur propose une autre grandeur :

« … le plus grand d’entre vous doit prendre la place du plus jeune, et celui qui commande, la place de celui qui sert »

Et il poursuit :

« … moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert… »

Jésus balise un chemin de service, il trace la voie du serviteur.

La vie de nombreux Saints pourrait illustrer pareil chemin.

 

En ce 3 septembre, c’est la vie de Grégoire qui est proposée à notre méditation, à notre prière.

Et ce Saint a largement arpenté ce chemin du service :

Service en la Communauté monastique dans ses jeunes années ;

Service des petits et des pauvres lors de la charge pontificale ;

Service de la Parole, quand il guide ses fidèles par ses commentaires de l’Ecriture ;

Service pastoral, dans le sillage du Christ, authentique pasteur.

 

A la suite de nombreux Saints, Grégoire emboîta le pas de son Maître et Seigneur.

Chemin du serviteur, du petit, de l’humble…

Chemin sur lequel on s’engage, non pour s’écraser ou s’annihiler, mais parce qu’une forte conscience de l’amour de Dieu nous y conduit.

Chemin où le Christ, bien-aimé du Père, nous précède et nous accompagne : la vraie grandeur y est humilité et commander signifie servir.

Opter pour un tel chemin vaut son pesant d’or !

 

Jésus nous dit :

« Vous mangerez et boirez à ma table dans mon Royaume… »

Dans sa parole « Vous avez tenu bon avec moi dans mes épreuves… », les prémices nous sont déjà données :

 

Son assistance, sa présence, son secours nous sont offerts !

Et ils ne nous seront jamais ôtés...

 

En ce jour de fête, chantons avec le psalmiste :

« Allez dire aux nations : ‘Le Seigneur est roi !’

Le monde inébranlable tient bon… »

 

Amen

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article