Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partage d'Evangile

Que Dieu te bénisse

31 Décembre 2010 , Rédigé par sr Elisabeth Publié dans #La Parole - source d'espérance


Le Seigneur parla à Moïse et dit: parle à Aaron et à ses fils et dis-leur:

« Voici comment vous bénirez les fils d'Israël: vous leur direz:

Que le Seigneur te bénisse et te garde!

Que le Seigneur fasse pour toi rayonner son visage et te fasse grâce!

Que le Seigneur te découvre sa face et t'apporte la paix! »

Qu'ils mettent ainsi mon NOM sur les Israélites et je les bénirai. Nombres 6,22,27

 

La première lecture que nous offre la liturgie de la fête de Marie, Mère de Dieu, semble plus proche des voeux que nous échangeons en ce 1er janvier que du thème de la fête mais elle est cependant tout à fait à sa place en ce jour octave de la Nativité du Seigneur.

Il est vrai que cette bénédiction de Dieu, l'appel de sa protection, de sa grâce et de la paix sont les dons les meilleurs que nous puissions souhaiter à quelqu'un.

Dans ce passage du livre des Nombres, Dieu met lui-même sur les lèvres des prêtres, des fils d'Aaron, les souhaits qu'il formule pour son peuple. Dieu lui-même nous apprend à l'invoquer comme plus tard, Jésus apprendra à ses disciples à le prier « Père ».

Bénir, c'est donc pour les prêtres une mission: « vous bénirez... ». Bénir, c'est appeler la bénédiction de Dieu: Que Dieu te bénisse!. Bénir, c'est mettre le nom de Dieu sur le peuple: vous mettrez mon nom... et JE bénirai.

Ce n'est pas par hasard que le Nom du Seigneur est invoqué trois fois. Cela assure à Israël, la présence de Dieu. Aujourd’hui encore, lorsque le prêtre bénit l'assemblée à la fin de l'Eucharistie, il invoque sur le peuple le Père, le Fils et l'Esprit-Saint.

Toute l'histoire du peuple d'Israël est finalement l'histoire de la bénédiction de Dieu promise à Abraham -« je ferai de toi un grand peuple, je te bénirai, je magnifierai ton nom; sois une bénédiction » Gn 12,2- et qui sera donnée au monde en Jésus le « fruit béni du sein de Marie » (Luc 1,42). Marie qui nous rappelle dans son Magnificat que la miséricorde de Dieu est bien l'objet de la promesse à Abraham et à sa race (Luc 1,55) de même que d'ailleurs Zacharie dans le Benedictus (Luc 1,73). Nous ne sommes ainsi pas très loin du mystère de la maternité de Marie puisque c'est par elle que la bénédiction par excellence, le Fils bien-aimé du Père, nous est parvenue.

Notons ici que « bénir » est le dernier geste visible de Jésus sur la terre (Luc 24,50) et que l'Apocalypse, dernier livre de la Bible, se termine par une bénédiction: « Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous tous (Ap 22,21)

 

Que le Seigneur te bénisse et garde

Méditons quelques textes qui font écho à ce souhait et qui nous aideront à en pénétrer la signification.

  • -Le Seigneur te garde de tout mal, il garde ton âme. Le Seigneur te garde au départ et au retour, dès lors et à jamais (Psaume 120,7-8)

  • -Garde mon âme, délivre-moi; point de honte pour moi, tu es mon abri (psaume 25,20)

  • -Le Seigneur le garde, il lui rend vie et bonheur sur terre (psaume 41,3)

  • -Le Seigneur notre Dieu est celui qui nous a fait monter, nous et nos pères, du pays d'Egypte, de la maison de servitude, qui devant nos yeux, a opéré ces grands signes et nous a gardé tout le long du chemin que nous avons parcouru et parmi toutes les populations à travers lesquelles nous avons passé. (Josué 24,17)

  • -Il garde les pas de ses fidèles ( Samuel 2,9)

Ces textes, choisis parmi bien d'autres, n'évoquent-ils pas la sollicitude d'un père, d'une mère pour ses enfants?

 

Que le Seigneur fasse pour toi rayonner son visage et te fasse grâce

Voilà bien le cri de tant de psaumes. Relevons-en quelques-uns.

  • -Fais lever sur nous la lumière de ta face 4,7

  • -Fais luire ta face sur ton serviteur et sauve-moi 30,17

  • -Fais luire ta face et nous serons sauvés 79,4

  • -Pour ton serviteur, illumine ta face, apprends-moi tes volontés 118,135

Que le Seigneur te découvre son visage et t'apporte la paix

Les théophanies de l'Ancien Testament, les manifestations de la présence de Dieu (lire Exode 24,16; 33,18-23; 1 Rois 19,11-13) peuvent disparaître car désormais en Jésus, Dieu a pris visage d'homme et il est permis de le voir.

Et la contemplation de Dieu en Jésus est sans nul doute source d'une paix profonde... Paix dont le Christ ressuscité ponctue chacune de ses apparitions. Paix sur laquelle débouche chacune de nos Eucharisties et que nous avons à nous donner les uns aux autres.

Car la bénédiction de Dieu est aussi mission...

« Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse, faisant luire nous nous sa face! (et) sur la terre on connaîtra tes voies, parmi toutes les nations, ton salut » (psaume 66,2-3).

La bénédiction de Dieu fait de nous des missionnaires de la bonne nouvelle du salut!

Oui, nous avons mission de nous garder les uns les autres dans le nom du Christ, « ce beau nom » de chrétien que nous avons reçu, avec la lumière, lors de notre baptême, mission de manifester la grâce de Dieu dans la miséricorde mutuelle, mission de porter au monde la paix.

 

Que Dieu vous bénisse, le Père, le Fils et l'Esprit-Saint

Allez dans la paix du Christ! Allez pour la Paix, allez faire la Paix.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article