Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partage d'Evangile

Lumineux

6 Août 2012 , Rédigé par Sr Thérèse-Marie Publié dans #La Parole - source d'espérance

Méditation pour la fête de la Transfiguration

Daniel 7,9-10 ;13-14 ; Marc 9,2-10

 

Le livre de Daniel est écrit dans le contexte d’une grave crise politique et religieuse. La Judée est sous domination des Séleucides, qui veulent procéder à une hellénisation de toute la population. Il va falloir devenir grec dans sa culture, dans sa religion,...  C’est une première « mondialisation » pourrions-nous dire, et une mondialisation par la force ! Et face à cela, Daniel a une vision : celle d’un tribunal des peuples, qui devant Dieu s’installe, pour juger. Et voici que devant ce tribunal parait comme un Fils d’homme, à qui tout pouvoir est donné, avec la gloire et la royauté. Face aux conflits des puissants qui écrasent les peuples, qui anéantissent les cultures, Daniel annonce comme un cri d’espérance un règne autre. Qui est ce semblable à un Fils de l’homme, quelle royauté sera la sienne ?

C’est une vision très fugitive de ce Fils d’homme dont témoigne l’évangile ! Aujourd’hui, Jésus s’est retiré dans la montagne, Luc ajoutera pour prier. Il est à un tournant de sa vie. Il a annoncé le royaume de Dieu, il a guéri des malades, chassé des esprits mauvais,... et loin d’avoir suscité l’enthousiasme généralisé, il s’est heurté à l’opposition farouche des chefs religieux de son époque. Il a perçu que s’il voulait demeurer fidèle à son message, fidèle à son Père, il allait au devant de la mort. Il a annoncé à ses disciples qu’il allait être livré.

C’est dans ce contexte, que se situe la page d’évangile que nous avons reçue. Jésus s’est retiré dans la montagne, et pour les anciens la montagne est le lieu de la rencontre avec Dieu. Au lieu de partir seul, Jésus emmène trois disciples : Pierre, Jacques et Jean. Ceux-là même qu’il emmènera un jour au jardin de Gethsémani.  Sur cette montagne à l’écart,  Jésus est transfiguré, littéralement il est « métamorphosé devant eux ». Façon de nous dire, qu’ils perçoivent quelque chose du mystère de sa personne. Sa rencontre avec Dieu est telle qu’il en devient lumineux ! rayonnant !

Et voici que paraissent Moïse et Elie, Moïse a reçu la Loi sur la montagne, Elie a perçu Dieu dans la voix d’un fin silence sur la montagne. Ils s’entretiennent avec Jésus. Ne sont-ils pas là comme témoins ? comme attestation que Jésus est plus que ces deux personnages essentiels de la foi juive…

La vision de Daniel annonçait le tribunal des peuples, avec un Fils d’homme recevant tout pouvoir. Et voici ce Fils d’homme : il est là, sur la montagne, entre Moïse et Elie... Quel pouvoir a-t-il reçu ? Celui de la loi de Moïse ? Une loi de communion et de respect... Celui du Dieu rencontré par Elie ? Un Dieu qui n’est pas dans le fracas et la violence, mais qui se dit dans la voix d’un fin silence.

Voici celui qui a reçu pouvoir : Jésus serviteur, révélé dans la splendeur de ce jour, lumineux, radieux, non point d’une gloire et puissance venant de la richesse, de la domination, mais bien de sa mission de serviteur, témoin du Dieu d’amour, jusqu’à en mourir !  

Aujourd’hui, nous avons part à ce don de Jésus, à l’intimité du Père en laquelle il vit. Entrons donc dans cette intimité, où il n’est qu’amour, don de soi.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article