Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partage d'Evangile

Conversion

25 Janvier 2012 , Rédigé par sr Thérèse-Marie Publié dans #Témoins d'espérance

Méditation pour la fête de la conversion de st Paul 

Comme il y a quatre évangiles, il y a quatre récits de la conversion de Saul, c’est dire l’importance de cette rencontre, le bouleversement que ce fut pour lui ce jour où il s’est laissé toucher par Jésus. Ce n’est pas la première fois que Saul entend parler de Jésus, mais la première fois qu’il laisse Jésus lui parler ! Qu’il s’ouvre à son message.

Loin de ces récits mystico-gélatineux tels qu’il en circule allégrement, le récit de la conversion de Paul est tranchant, il est une mise en route non point d’un païen, mais d’un savant théologien protecteur de sa religion qui va devenir témoin croyant ! Paul est un apôtre super zélé pour la cause du Dieu révélé à Israël. Il se dépense pour l’orthodoxie et l’intégrité de la foi juive. C’est dans son ardeur jalouse pour Dieu, qu’il est sur les chemins, et c’est là que Dieu l’attend.

L’image d’un converti nous est offerte : image d’un homme qui se laisse interpeler, se laisse mettre en question ! 

C’est très intéressant pour nous qui sommes chrétiens, de nous mettre à l’écoute de ce récit. De nous laisser rejoindre, il est si facile de jouer les dogmaticiens, et juger les autres, en campant sur nos vues, et nos idées sur Dieu. La fête d’aujourd’hui qui très heureusement achève la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, nous interroge. Toi qui te dis, toi qui te penses artisan zélé pour l’œuvre de Dieu, laisses-tu Dieu lui-même se dire, se révéler à toi, l’accueilles-tu en ta vie ? Il est si facile de vouloir mettre Dieu en boîte, de vouloir le réduire à l’idée que nous avons de lui, d’en faire le prisonnier de nos concepts et de partir en guerre contre qui ne pense pas pareil. Et cela nous a menés à déchirer la "communauté des croyants".

Regardons Paul : il avait été formé à l’école de Gamaliel, une des meilleures écoles de son temps pour apprendre la Torah et le Talmud, pour creuser la foi juive. Et Paul était bien décidé à devenir un homme de Dieu, à défendre sa cause, il était bien décidé à protéger son Dieu de toute attaque païenne. C’est ainsi que lorsque les chrétiens, au sein du judaïsme, se mirent à enseigner de manière nouvelle la Torah, à proposer la foi en Jésus, Paul s’est enflammé. Il s’est fait donner des lettres de mission, pour aller remettre en place ces hérétiques. Le voilà en chemin,... Mais Paul était vrai, sincère, il devait au long de la route, ruminer les Écritures, et prier son Dieu d’être sa lumière et son salut (Ps 26). Et Dieu a vu son désir, il l’a pris au mot, il lui a donné sa lumière. Et Paul s’en trouve soudain renversé, bouleversé... Il passe de l’aveuglement de son assurance de théologien patenté, de l’endurcissement de son cœur dans ses certitudes, à l’éblouissement de la voie de l’amour. Il découvre que le Dieu qu’il veut servir, c’est celui là même qu’il persécute. Et Paul ébloui, aveuglé, lâche prise, se convertit. De celui qui savait, il devient celui qui apprend, qui se laisse remettre en question, qui se laisse conduire par la main jusqu’à Damas, qui apprend à recevoir de ses frères, qui apprend à voir et à entendre pour être non plus détenteur d’un savoir, mais humble témoin !  Ne sommes-nous pas autour de cette table eucharistique, tous et toutes invités à une conversion nouvelle pour laisser Dieu se former en nous ! Prions St Paul de nous mener sur ce chemin ! 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

raymond 26/01/2012 14:50

Méditation sur la conversion de Paul

Le constat pour aujourd'hui c'est que c'est effectivement plus facile de vivre d'une religion que de vivre de l'amitié de Jésus dont on sait qu'elle vient de Dieu.
Le don de cette présence est une divine douceur.
Paul n'est plus un homme qui apporte un message religieux mais il vit d'un rayonnement intérieur qui se voit.
Barnabé va découvrir Paul, rayonnant, d'une beauté qui interpelle !
Ce qui est certain, c'est qu'il a fallu une fameuse audace à Paul pour entrer dans une vie nouvelle. Audace aussi pour convaincre Pierre, Jacques et les autres...!
Paul est un homme entier et il mettra autant de zèle à dire: "Ce n'est plus moi qui vit mais le Christ qui vit en moi" qu'il n'en avait pour défendre la loi.
De ce que j'entends, c'est que Paul peut se targuer d'y être passé pour savoir ce que c'est.
C'est sûr que le langage et la trajectoire de Jésus, c'est pour Paul mais pour nous aussi.
Paul a mis toute son assurance dans la présence du Christ qui lui donnait tout son rayonnement et ce qui va lui permettre de devenir plus humain c'est le risque de la confiance en quelqu'un qui
l'aime malgré ses faiblesses et ses errements.
Il y a le désir de l'autre et l'Autre du désir ! Paul est rencontré par l'Autre qu'il désirait.
Dieu est là et il ne le voyait pas (Etienne qu'il lapidait).
Aujourd'hui encore, en voyant tous ces enfants sacrifiés, tous ces désespérés, je pourrais dire : "Ne le voyez-vous pas ?
Il est là, pendu au bout d'une corde.
Il est là mourant de faim, victime de la discrimination humaine.
Il est là derrière les barreaux de l'injustice
...
Mystère de la rencontre qui ne laisse pas indemne.
Pour Paul, cette rencontre avec Dieu lui fait tomber le cul par terre. Et c'est vraiment une rencontre :"Quand il a plu à Dieu de révéler à moi le visage de son fils".

Merci à toi, Paul, mon frère. Tu ne sais pas ce que tu as changé dans ma vie. Tu as été un passeur de lumière dans les événements de mon existence.